Thèse soutenue

Effets de focalisation et de cadrage dans la mise en images de la localisation et de la configuration : éléments pour une sémantique des prépositions spatiales en français au départ de l'espagnol : prépositions françaises à - en - dans - chez - sur, prépositions espagnoles a - en - sobre

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Patricia C. Hernández
Direction : Laurent Gosselin
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences du langage
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Rouen

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Notre thèse aborde la spatialisation suggérée par les prépositions françaises "à", "en", "dans", "chez" et "sur" comparée aux scène s induites par les prépositions espagnoles "a", "en", et "sobre". L'étude linguistique intègre un dispositif élaboré sur l'image cinématographique comme analogon des représentations mentales. En même temps, une analyse inter-langues est réalisée avec une optique holiste. Dans ce cadre, les prépositions sont traitées de manière dynamique comme étant des éléments instables en interaction avec les autres unités linguistiques présentes dans l'énoncé. L'analyse d'un corpus bilingue de plus de 2000 exemples et le contraste par binômes prépositionnels débouchent sur une définition de chaque préposition qui permet de percevoir les différences de vision entre les deux systèmes, notamment en ce qui concerne la localisation et la configuration