Thèse soutenue

Contribution relative des informations sensorielles au maintien de l'appui tendu renversé : effet du niveau d'expertise gymnique sur les processus sensori-moteurs et perceptivo-cognitifs : influence des moyens d'amélioration des performances posturales en appui tendu renversé

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Gaëlle Croix
Direction : Didier CholletRégis Thouvarecq
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences du sport et de l'éducation physique
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Rouen

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Cette recherche s'inscrit dans le cadre de l'étude du contrôle postural et s'intéresse aux comportements sensori-moteurs et perceptivo-cognitifs de gymnastes experts ou non. Le premier objectif était de caractériser en fonction du niveau d'expertise gymnique, les relations entre d'une part, les processus sensori-moteurs mis en jeu dans le maintien de deux habiletés motrices (Appui Tendu Renversé et posture érigée), et d'autre part, la typologie perceptive (dépendance/indépendance à l'égard du champ visuel). Le second objectif était de valider, premièrement, l'effet d'un apport informationnel et, deuxièmement, l'effet d'un entraînement spécifique, dit tactilo-kinesthésique, sur les performances posturales d'un Appui Tendu Renversé (ATR). Les trois premières études ont permis de répondre à notre premier objectif. Les résultats ont mis en évidence un effet de l'expertise sur l'utilisation des informations sensorielles nécessaires au maintien postural tant pendant l'ATR que lors de la posture érigée. Un niveau élevé de pratique gymnique permet aux gymnastes experts, contrairement aux non-experts, d'utiliser de façon interchangeable les informations sensorielles lorsque certaines d'entre elles font défaut ou sont perturbées. De plus, un effet de l'expertise gymnique apparaît aussi sur les choix perceptifs plus généraux des gymnastes, ainsi que sur les liens entre ces choix et les processus sensori-moteurs mis en jeu lors du maintien postural. Enfin, les deux dernières études ont permis de tester deux méthodes visant à améliorer la performance posturale lors de l'ATR. Les résultats ont mis en évidence un effet stabilisateur d'un apport informationnel (toucher léger) sur le maintien de l'ATR, aussi bien pour les gymnastes experts que non-experts. En outre, un effet bénéfique d'un entraînement tactilo-kinesthésique a été obtenu sur le maintien de cette posture spécifique