Thèse soutenue

Étude des mécanismes de mise en place des structures d'hétérochromatine chez la levure schizosaccharomyces pombe

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Erwan Le Jeune
Direction : Marc Blondel
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biologie
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Rennes 1

Résumé

FR  |  
EN

Le sujet de mon travail de thèse a consisté en la caractérisation du facteur de remodelage de la chromatine FACT chez la levure S.  pombe, nommé spFACT. Une analyse biochimique in vivo et in vitro a confirmé que l’association des deux sous-unités du complexe, Spt16p et Pob3p, à l’instar d’autres espèces, est aussi conservée chez S.  pombe. Etonnamment, l’analyse génétique du mutant pob3D a révélé le caractère non-essentiel du gène, jusqu’alors considéré essentiel d’après l’étude de l’homologue chez S.  cerevisiae. L’analyse phénotypique des cellules pob3D indique que les multiples fonctions du complexe, déjà caractérisées chez d’autres organismes, sont aussi conservées chez S.  pombe. De plus, j’ai montré un nouveau rôle du complexe spFACT dans le cadre du silencing centromérique. Les premiers résultats que j’ai obtenu indiquent que le traitement des ARN centromériques non-codants en petits ARN d’interférence, siRNA, est maintenu dans le mutant pob3D, mais l’association de la protéine Swi6p avec les régions d’hétérochromatine centromérique est diminuée. Je montre que chez la levure S. Pombe, SpFACT est nécessaire au bon deroulement de la ségrégation des chromosomes durant la divison cellulaire. Cette étude démontre une nouvelle activité du complexe FACT dans le maintien de l’intégrité structurale et fonctionnelle des centromères. Je propose que ce role est lié à l’activité chaperonne des histones de l’hétérodimère qui permet la reconfiguration des nucléosomes après le passage de l’ARN polymérase II. Ces résultats soulignent l’importance du complexe FACT en tant que facteur majeur de remodelage de la chromatine nécessaire au maintien de l’intégrité du génome.