Thèse soutenue

Eléments finis mixtes-hybrides naturels sans facteurs correctifs du cisaillement pour les plaques et les coques composites multicouches

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Achraf Tafla
Direction : Rézak Ayad
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Mécanique
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Reims

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Cette étude doctorale concerne la formulation et l’évaluation de nouveaux éléments finis mixtes-hybrides de plaques et de coques composites multicouches. Ces éléments finis sont basés sur la théorie du premier ordre (Reissner/Mindlin). Ils présentent le principal avantage de ne pas recourir aux facteurs de correction du cisaillement transversal (CT). L’élément fini mixte-hybride de plaque à 4 nœuds MiSP4/ml (Mixed Shear Projection 4-node/multilayer) est développé dans un premier lieu. C’est une adaptation au cas des plaques composites du modèle MiSP4 isotrope, proposé en 1993 par Ayad. Il modélise des plaques composites quelque soit le nombre de couches, sans utiliser de facteurs correctifs du CT. Deux modèles isoparamétriques courbes à 4 nœuds pour l’analyse des coques composites sont développés ensuite. Le premier modèle est mixte-hybride naturel (NHMiSP4/ml : Natural Hybrid Mixed with Shear Projection 4-node/multilayer), pour lequel les parties membrane et flexion sont respectivement hybride au sens de Pian et mixte-hybride avec déformation de CT se substitution. Le second modèle HMiSP4/Q4/ml reste mixte-hybride en flexion/CT et développe une formulation en déplacement pour la membrane. Un des avantages de ces deux modèles de coques est la prise en compte dans la formulation théorique du gauchissement dans les coques. Leur adaptation aux coques multicouches suit la même démarche que pour la plaque multicouches. Les facteurs de correction du CT sont également évités. Les deux éléments sont confrontés à des éléments en déplacement et d’ordre supérieur sur des cas-tests de coques multicouches sous sollicitations statiques et dynamiques (vibrations libres).