Thèse soutenue

L'harmonisation des statuts personnels dans les pays arabes

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Faiza Tobich
Direction : François-Paul BlancHervé Bleuchot
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Droit privé et sciences criminelles
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Perpignan

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse s'inscrit dans une perspective de réforme des statuts personnels dans les pays arabes. Elle propose la technique de l'harmonisation pour résoudre les problèmes de divergences et de contradictions qui caractérisent cette matière juridique. En partant de l'observation de certains Etats qui ont réalisé des réformes au niveau du statut personnel, on s'aperçoit que l'intervention dans cette matière soulève constamment la question de sa conformité au regard du référentiel religieux. Enjeu à la fois politique et religieux, objet de convoitise de la part des fondamentalistes, le statut personnel pose actuellement de véritables problèmes : discrimination envers les femmes, incompatibilité avec la conception universelle des droits de l’Homme, attachement à une normativité religieuse, souvent ambigüe et divergente. Il est évident que ces pays aspirent à trouver des solutions pratiques, les dernières réformes au Maroc et en Egypte, le confirment. Cependant, et en même temps, ces pays sont tiraillés et ne savent pas comment évoluer en évitant l’écueil d’une modernisation imposée niant leurs spécificités juridiques et religieuses. L'harmonisation, comme technique de rapprochement normative pourrait apporter des solutions conciliatrices et mettre ainsi de l'ordre dans une matière qui a trop longtemps cultivé les divergences doctrinales. Cette thèse s'inscrit dans une perspective de réforme des statuts personnels dans les pays arabes. Elle propose la technique de l'harmonisation pour résoudre les problèmes de divergences et de contradictions qui caractérisent cette matière juridique. En partant de l'observation de certains Etats qui ont réalisé des réformes au niveau du statut personnel, on s'aperçoit que l'intervention dans cette matière soulève constamment la question de sa conformité au regard du référentiel religieux. Enjeu à la fois politique et religieux, objet de convoitise de la part des fondamentalistes, le statut personnel pose actuellement de véritables problèmes : discrimination envers les femmes, incompatibilité avec la conception universelle des droits de l'Homme, attachement à une normativité religieuse, souvent ambiguë et divergente. Il est évident que ces pays aspirent à trouver des solutions pratiques, les dernières réformes au Maroc et en Egypte, le confirment. Cependant, et en même temps, ces pays sont tiraillés et ne savent pas comment évoluer en évitant l'écueil d’une modernisation imposée niant leurs spécificités juridiques et religieuses. L'harmonisation, comme technique de rapprochement normative pourrait apporter des solutions conciliatrices et mettre ainsi de l'ordre dans une matière qui a trop longtemps cultivé les divergences doctrinales.