Thèse soutenue

Le crime d'incendie dans le département de l'Hérault de 1810 à 1914

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Marc Castan
Direction : François-Paul BlancChristophe Juhel
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire du droit et des institutions
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Perpignan

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

En 1810 le Code pénal réprime tout type d'incendie par la peine de mort. Paradoxalement, cette trop grande sévérité a pour conséquence un fort pourcentage d'acquittement. Les jurés refusent souvent de condamner les incendiaires qui ne sont, la plupart du temps, coupable que de destructions matérielles. Dans l'Hérault, département à prédominance rurale, le même phénomène est perceptible. La population considère l'incendie comme un moyen de pression ainsi qu'un instrument de vengeance. Si à partir de la seconde moitié du siècle les mobiles évoluent et l'escroquerie s'impose, la répression reste faible. En effet, les réformes législatives de 1832 et 1863 qui ont pour but de limiter le nombre d'acquittement en diminuant la dureté des peines n'atteignent pas leurs objectifs.