Thèse soutenue

Les instituteurs de Seine-et-Oise : 1880-1914

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Aline Fergant
Direction : Jacques Girault
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Paris 13

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Les instituteurs de la troisième République, souvent décrits comme les Hussards noirs de la République, constituent dans notre une mémoire collective un corps unifié, alors que ce sont des milliers d’individus qui ont façonné ce groupe social. Comment un groupe aussi diversifié peut-il devenir un pilier du régime ? L’arrivée au pouvoir des Républicains dans les années 1880 ne remet pas en cause un siècle de progrès scolaires mais transforme le métier d’enseignant primaire. L’instituteur des débuts de la troisième République et celui de1a Belle Epoque sont-ils semblables ? Ont-ils les mêmes origines ? Comment ont-ils été formés ? A partir des dossiers personnels, conservés aux archives départementales des Yvelines, nous avons comparé le profil de quatre générations d’instituteurs qui exercent en Seine-et-Oise entre 1880 et 1914. Pour mieux percevoir les mutations qui affectent la vie professionnelle et quotidienne de ces enseignants, nous avons analysé leur rapport avec les autorités hiérarchiques. Durant cette période, l’osmose entre l’Etat et les éducateurs du peuple semble s’enraciner. Quels facteurs contribuent à renforcer cette union ? Dès le début du XXème siècle, les instituteurs se regroupent dans des associations amicales départementales. A travers leur bulletin, nous saisissons l’évolution des mentalités du corps des enseignants primaires et les différents débats qui animent ces associations professionnelles avant la Première Guerre mondiale.