Thèse soutenue

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Le Huy Nguyen
Direction : Pierre Fraigniaud
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Informatique
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Paris 11
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Paris-Sud. Faculté des sciences d'Orsay (Essonne)

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Le problème de partitionnement consiste à partitionner les nœuds d’un réseau en grappes donc donner au réseau une organisation hiérarchique. L’auto-stabilisation est une approche qui tolère les défaillances transitoires. Cette approche tolère une interruption temporaire du service du système et un comportement inconsistant de certains processeurs, mais garantit un retour à la normale au bout d’un temps fini. Basagni a proposé deux algorithmes de partitionnement (appelés DMAC et GDMAC) dans un réseau ad hoc. Cependant ils ne sont pas auto-stabilisants. Dans un premier temps nous avons proposé une version auto-stabilisante de DMAC et GDMAC. Dans l’auto-stabilisation, aucune propriété n’est garantie durant la phase de convergence. Donc le système peut avoir un comportement complètement arbitraire durant toute la phase de convergence. Dans un deuxième temps nous avons présenté une version robuste de l’algorithme auto-stabilisant GDMAC. La propriété de robustesse garantit que, à partir d’un état arbitraire, très rapidement le réseau est partitionné en grappes. Ensuite, le système continue à construire une partition optimale. Dans le dernier temps nous avons proposé le premier algorithme auto-stabilisant de partitionnement où les grappes ont une taille bornée. Une borne sur la taille d’une grappe assure que les leaders ne sont pas surchargés par leurs tâches de leader.