Thèse soutenue

Évaluation psychosociale et proposition d'amélioration d'une procédure d'identification judiciaire : les parades d'identification

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Laurence Wasiak
Direction : Jacques Py
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie sociale
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Paris 8

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Le principal objectif de cette thèse était de réaliser un état des lieux des connaissances et pratiques des acteurs de la justice française concernant les parades d'identification, afin de proposer des outils pour améliorer la fiabilité structurelle de cette procédure. Le modèle d'ingénierie psychosociale, nous a permis de réaliser notre objectif à travers trois étapes. Lors de la première étape, il est apparu, premièrement, que les policiers possédaient des connaissances insuffisantes sur les biais inhérents à la construction des parades d'identification et qu'ils ne suivaient pas de méthodes scientifiques pour construire et présenter les rangées (Etude 1. A). Deuxièmement, les avocats et magistrats considèrent les parades comme étant une preuve déterminante dans le dossier de l'individu mis en examen, cependant, ils ne possèdent pas de connaissances suffisantes pour apprécier la fiabilité de cette preuve testimoniale (Etude 1. B). Troisièmement, 93% des parades françaises sont biaisées parce que le suspect correspond plus à la description du coupable que les autres individus et/ou le nombre de membres plausibles est insuffisant pour protéger le suspect qui serait innocent, d'une erreur d'identification (Etude 2. A). Quatrièmement, le paradigme classique permettant de détecter les biais au sein des parades est insuffisant pour détecter tous les biais et il est nécessaire d'utiliser un nouveau paradigme qui nous a permis de détecter 11% de parades biaisées supplémentaires (Etude 2. B). La deuxième et troisième étape du modèle d'ingénierie psychosociale, ont permis de proposer un protocole de construction des parades qui après validation a permis de diminuer les biais présents dans les parades de moitié (Etude 3. A et b).