Thèse soutenue

La naissance du foyer ? : conditions matérielles des entrées dans les carrières parentales et de l' accueil du premier enfant en France à la fin du XXe siècle

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Renaud Orain
Direction : Florence Weber
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sociologie
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Paris 8

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Comment s'articulent les conditions matérielles des entrées dans les carrières maternelles et paternelles en France dans la dernière décennie du XXe siècle ? La maternité institue une assignation première des mères à la prise en charge quotidienne des jeunes enfants, qui en assure, à la fois, l'efficace et la continuité avec leur insertion professionnelle antérieure, qu'elle soit problématique ou triomphante. Ce processus fait de la maternité le modèle des parentalités, et rend les paternités contingentes à la stabilité du couple, et aux ressources que peuvent faire valoir les hommes pour garantir la viabilité économique du foyer dans l'hypothèse de l'arrivée d'un premier enfant. Ainsi, pères et mères attendent massivement une stabilisation de leur situation d'emploi avant l'arrivée du premier enfant, mais 2 mères sur 5 connaissent ensuite une interruption plus ou moins durable de leur emploi, tandis que les jeunes pères restent stables. Or, ce résultat statistique correspond en partie à un phénomène de sélection sociale des hommes ayant les statuts les mieux assurés, qui accèdent à des paternités socialement légitimes, et d'invisibilité des pères ayant eu les positions les plus vulnérables : en contrepartie, une mère sur 10 habite sans le père de son premier enfant avant 3 ans. L'ethnographie fait à l'inverse apparaître des hommes pour qui la paternité a été marquée par une certaine prise de risque, et qui en tirent ex post une légitimité supplémentaire sur la scène domestique. L'étude de ces dynamiques permet ainsi de dévoiler à quel point les conditions matérielles de l'accueil du premier enfant au sein du foyer sont fondatrices des responsabilités parentales "ex ante".