Thèse soutenue

Fonctionnement des écosystèmes et invasions biologiques : importance de la biodiversité et des interactions interspécifiques

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Alexandra Goudard
Direction : Michel Loreau
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Écologie
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Paris 6

Résumé

FR

Les invasions biologiques peuvent provoquer des pertes de biodiversité et ainsi de services écologiques. Cette thèse porte sur l'élaboration d'un modèle d’assemblage de réseau d'interactions, incluant tous les types d’interactions (trophiques et non trophiques), et respectant la conservation de la matière. Ce modèle montre un fort effet des interactions non trophiques sur les processus fonctionnels des écosystèmes (biomasse, production) et une diversité-dépendance des interactions interspécifiques; les mécanismes de la relation diversité-fonctionnement sont ainsi plus complexes dans les réseaux d'interactions que les réseaux trophiques. Le modèle prédit que les introductions d’espèces ont de forts impacts sur les propriétés des écosystèmes, que la résistance aux invasions et la robustesse vis-à-vis des extinctions d'espèces résidentes dues aux invasions augmentent avec la diversité spécifique, et sont maximales pour des interactions non trophiques de force et prévalence intermédiaires.