L'image de la Rome antique dans l'Angleterre anglo-saxonne (VIIème siècle-1066)

par Yann Coz

Thèse de doctorat en Histoire médiévale

Sous la direction de Michel Sot.

Soutenue en 2007

à Paris 4 .

Le président du jury était Stéphane Lebecq.

Le jury était composé de Bruno Judic, Frédérique Lachaud, Rosalind C Love.


  • Résumé

    Plus encore que d'autres peuples du Haut Moyen Âge, les Anglo-Saxons furent fascinés par Rome, et ce, dès l'envoi de missionnaires par Grégoire le Grand. Les groupes installés dans l'île n'étaient pourtant pas les héritiers naturels de l'Empire romain, et entretinrent avec l'Antiquité romaine des rapports complexes. Durant les premières décennies qui suivirent la conversion, quelques rois se posèrent en successeurs des empereurs romains, mais ce sont surtout les « grands auteurs » (Aldhelm, Boniface, Bède) qui, à partir de la fin du VIIème siècle, firent chacun à leur manière de la maîtrise de la culture antique un élément essentiel dans la définition de l'identité anglosaxonne : il s'agissait d'ancrer ces peuples à l'Europe latine, chrétienne mais héritière de l'Antiquité, y compris païenne. Les raids vikings du IXème siècle transformèrent profondément la culture anglo-saxonne, y compris dans son rapport à l'Antiquité. Lorsqu'il entreprit de redresser son royaume du Wessex, Alfred (871-899) promut la traduction d'oeuvres latines en vieil anglais : il fallut alors expliquer l'Antiquité en langue vernaculaire. Par la suite, l'unification politique du royaume ne se fit pas sous les auspices de la symbolique romaine et, de manière générale, la culture anglo-saxonne tardive ne connut pas de Renaissance semblable à celle qui eut lieu sur le continent. Cette étude tentera de mettre à jour les raisons politiques, religieuses et culturelles de cette différence, alors même que le lien avec la Rome pontificale demeura toujours étroit.

  • Titre traduit

    The Image of Antique Rome in Anglo-Saxon England (from the Seventh Century to 1066)


  • Résumé

    Ever since pope Gregory the Great dispatched missionaries to England, the Anglo-Saxons remained fascinated by Rome, arguably more so than other early medieval peoples. Yet they could in no way be considered as natural heirs to the Roman Empire, and their relationship to Roman Antiquity was a complex one. During the decades that followed the conversion, some kings posed as successors to the Roman emperors, but it was left to the great writers of the period (viz. Aldhelm, Boniface, Bede) to make the command of Antique culture a decisive component of Anglo-Saxon identity : the issue was to place these peoples firmly within the ambit of Latin Europe which was heir to both Christian and Pagan Antiquity. During the IXth century, Viking raids had a deep and lasting impact on Anglo-Saxon culture. When King Alfred (871-899) undertook to restore the greatness of the West-Saxon kingdom, he prompted the translation of various works from Latin to Old English ; Antiquity thus had to be explained in the vernacular. His successors, when they united the island under their sway, didn't resort to Roman symbolism and, more generally, Late Anglo-Saxon culture experienced no Renaissance that could be compared with the Carolingian one. We shall try and explain these differences by taking political, religious, and cultural developments into account.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par Classiques Garnier à Paris

Rome en Angleterre : l'image de la Rome antique dans l'Angleterre anglo-saxonne, du VIIe siècle à 1066


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (736 f.)
  • Annexes : 1107 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : BUT 6720/1-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10474
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3868
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par Classiques Garnier à Paris

Informations

  • Sous le titre : Rome en Angleterre : l'image de la Rome antique dans l'Angleterre anglo-saxonne, du VIIe siècle à 1066
  • Dans la collection : Bibliothèque d'histoire médiévale , 5
  • Détails : 1 vol. (520 p.)
  • ISBN : 978-2-8124-0306-4
  • Annexes : Bibliogr. p. [475]-509. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.