Thèse soutenue

FR
Auteur / Autrice : Anthony Grataloup-Crabbie
Direction : Liliane GalletAlexander Carl Kern
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Études anglophones
Date : Soutenance en 2006
Etablissement(s) : Paris 4

Résumé

FR  |  
EN

La Globalisation « libérale », essentiellement d’inspiration anglo-saxonne, n’est pas un phénomène mondial nouveau. Le Commerce International a, de tout temps, été une source de profits pour l’entreprise et ceux qui y travaillaient. Toutefois, la Globalisation actuelle, revêt un aspect beaucoup moins idyllique, à savoir, l’ampleur de son impact vis-à-vis de la Civilisation et de son environnement. Ceci est caractérisé par la détérioration impressionnante de la notion d’Humanité au profit de l’ Homo economicus, individu à la recherche du profit à tout prix. Des entreprises multinationales, aidées par des médias ultra puissants, sont dorénavant plus riches que des Etats et, phénomène nouveau et sans précédent, influent sur leurs décisions politiques, économiques et surtout sociales. La finance déréglementée contrôle une masse monétaire mondiale considérable et constitue un risque pour la stabilité des Etats, notamment les plus pauvres (ceux que l’on appelle les « Pays du Sud »). Les réactions surgissent aujourd’hui de toute part, créant par là même une sorte de conscience collective universelle se nommant Société Civile et Mouvements Altermondialistes. Cette sorte de « Nouvelle Fraternité Universelle », souvent représentée par des jeunes issus de tous milieux socioéconomiques, utilise des moyens ultra efficaces dont elle dispose, à savoir les nouveaux médias et les technologies de l’information dont le symbole suprême est Internet. Ce travail de thèse pose la problématique de la Civilisation du 21ème siècle face aux technologies modernes d’information (ou de désinformation) à l’échelle mondiale.