Thèse soutenue

Structures syntaxiques et structures sémantiques de l’énoncé : Etude contrastive dans trois langues romanes et une langue slave : français, italien, roumain et russe

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Maria Sheveleva
Direction : Mathée Giacomo-Marcellesi
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences du langage et traductologie
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Paris 3

Résumé

FR  |  
EN

La recherche menée dans le cadre de la thèse de Doctorat s’inscrit dans la problématique générale de la relation entre la structure syntaxique et la structure sémantique des énoncés. Nous envisageons différents types de constructions dans trois langues romanes, le français, l’italien, et le roumain et une langue slave, le russe. Notre recherche se fonde sur l’étude contrastive des traductions des textes littéraires. Nous procédons aussi à la comparaison de la traduction de plusieurs ouvrages du XXe siècle d’une langue dans les trois autres. Un relevé d’exemples concordants permet d’observer comment chaque traduction rend compte différemment d’un même contenu référentiel. Les différentes langues élaborent la transmission de l’expérience du monde en fonction de choix sémantico-syntaxiques spécifiques. L’examen des traductions permet de dégager les divers procédés et leur fréquence d’emploi dans les langues respectives. Nous nous proposons de définir dans quelle mesure ces différentes configurations sont imposées par les structures de la langue ou par les choix subjectifs du traducteur. Cette recherche permettra d’éclairer de multiples aspects susceptibles d’enrichir la typologie des langues.