Thèse soutenue

Modélisation bioénergétique de la croissance du développement et de la reproduction d'un petit pélagique : l'anchois du golfe de Gascogne

FR
Auteur / Autrice : Laure Pecquerie
Direction : Cédric Bacher
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Halieutique
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Rennes, Agrocampus Ouest

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Comprendre la variabilité du recrutement est une problématique majeure en halieutique. Dans ce travail, nous explorons une nouvelle approche pour étudier les facteurs qui déterminent le recrutement dans la modélisation biophysique. Le schéma de ponte des adultes peut influencer la survie des larves car il détermine les conditions environnementales qu'elles rencontrent pendant cette période critique. Notre cas d'étude est l'anchois du golfe de Gascogne Engraulis encrasicolus, qui est une espèce à pontes multiples. L'objectif de la thèse est de comprendre l'effet de l'environnement vécu par un individu i) sur l'énergie disponible pour la reproduction et ii) sur l'étalement des pontes et ses conséquences sur la croissance, le développement et la survie des larves. Pour appréhender les processus métaboliques en jeu, la théorie Dynamic Energy Budget est un outil particulièrement adapté. Cette théorie permet d'identifier les processus communs et les spécificités de chaque stade. Nous apportons tout d'abord une révision de la courbe de croissance de l'anchois du golfe de Gascogne. Nous reproduisons la croissance des juvéniles en tenant compte du fait qu'ils expérimentent en moyenne une température plus élevée durant cette phase que celle vécue ensuite par les adultes. La croissance larvaire diffère de la croissance des juvéniles et des adultes. Nous proposons de considérer la relation entre prise de nourriture et longueur de l'individu pour expliquer cette croissance.