Thèse soutenue

Structuration du dépôt de matière à la membrane lors de la microfiltration tangentielle (0,1 µm) de lait écrémé

FR
Auteur / Autrice : Anne Jimenez-Lopez
Direction : Geneviève Gesan-Guiziou
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Physicochimie et qualité des Bioproduits
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Agrocampus Rennes (2004-2008)

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

Les opérations à membrane sont largement utilisées en industrie laitière. La maîtrise de la conduite de ces opérations (durées de production, régularité des produits) passe par la compréhension de la structuration (mise en place, structure, propriétés de transfert…) des couches de matière accumulées à la membrane. L’apparition et la structuration de ces couches, qui gèrent les performances de filtration, dépendent conjointement de la physico-chimie du lait et des paramètres hydrodynamiques de filtration. L’objectif de cette thèse est de mieux comprendre les mécanismes d’apparition et de structuration de la matière accumulée lors de la microfiltration tangentielle (taille de pores 0,1 *m) de lait écrémé à température de production industrielle (48°C). Des dépôts de caractéristiques différentes (structure, réversibilité, transfert de matière) ont donc été crées en combinant des modifications contrôlées et quantifiées de la physico-chimie du lait (pH, force ionique, nature des ions) et de l’hydrodynamique de filtration. Les modifications physico-chimiques retenues, sélectionnées parmi un ensemble de conditions testées, permettent de faire varier les caractéristiques de taille et de charge des micelles de caséines, qui sont supposées être les constitutants majoritaires du dépôt. Dans ce travail, trois points majeurs sont à souligner : les micelles de caséines ont été montrées comme les constituants majoritaires du dépôt formé en surface de la membrane et sont de ce fait les constituants responsables des conditions critiques de filtration