Thèse soutenue

Etude de systèmes de finitions pour bois : application de nouvelles formulations, vieillissement et amélioration des performances

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Youcef Irmouli
Direction : André MerlinBéatrice George
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences du Bois et des Fibres
Date : Soutenance le 21/12/2007
Etablissement(s) : Nancy 1
Ecole(s) doctorale(s) : RP2E
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire d’Etude et de Recherche sur le Matériau Bois
Jury : Président / Présidente : Guy Furdin
Examinateurs / Examinatrices : Guy Furdin, Bertrand Charrier, René Gruber, André Merlin, Béatrice George
Rapporteurs / Rapporteuses : Bertrand Charrier, René Gruber

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

L’origine naturelle du bois génère des difficultés quant à la durabilité de la finition. Ces difficultés sont liées à son anatomie et aux substances extractibles qu’il contient. La première partie de ce travail étudie les finitions photosensibles utilisées en menuiserie industrielle pour leurs avantages notamment, la limitation des émissions de COV. Nous avons suivi par photocalorimétrie la réticulation de résines acryliques sous irradiation monochromatique à 366, 420, 440 et 450 nm, avec filtre à 450 nm et en toute lampe. Les résultats obtenus montrent la possibilité de réticuler des finitions photosensibles par la lumière du soleil grâce à l’utilisation de systèmes photoamorceurs puissants dits de seconde génération. L’influence des absorbeurs UV sur la réticulation amorcée par ce système est également abordée. Les performances des systèmes de finition ainsi obtenus ont été évaluées par un vieillissement accéléré au QUV. La deuxième partie est une étude exploratoire dont l’objectif est le développement d’un anti-UV minéral nanodispersé de deuxième génération de composition et de morphologie optimisées pour une application spécifique d’absorbeur UV. Nous avons testé trois produits: CUB, HTB et RNE. Au cours d’un vieillissement extérieur au QUV, les performances de ces absorbeurs se sont révélées encore insuffisantes.