Thèse soutenue

La systématique des bythinelles revisitée : apport des outils moléculaires et morphométriques à la délimitation des espèces du genre Bythinella Moquin-Tandon, 1856 : Mollusca, Caenogastropoda, Amnicolidae

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Jean-Michel Bichain
Direction : Philippe Bouchet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Systématique évolutive
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Paris, Muséum national d'histoire naturelle
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences de la nature et de l'Homme - Évolution et écologie (Paris)
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Muséum national d'histoire naturelle. Département de systématique et évolution (Paris)
Jury : Président / Présidente : Régine Vignes-Lebbe
Examinateurs / Examinatrices : Marie-Catherine Boisselier, Louis Deharveng
Rapporteurs / Rapporteuses : Philippe Jarne, Thierry Backeljau

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Afin d’éclaircir l’alpha-taxonomie du genre Bythinella, plusieurs approches, moléculaires et morphométriques ont été conduites ainsi que l’application de critères de délimitation dérivés d’un cadre théorique de concept unifié de l’espèce. Ces analyses ont mis en évidence la présence de lignées attribuables au rang d’espèce. Nos résultats ont bouleversé notre regard sur le groupe. Alors que la taxonomie traditionnelle reconnaissait le moindre morphe local comme bonne espèce, nous montrons que même les caractères conchyliologiques les moins discutés ne reflètent pas les limites réelles entre espèces. Les analyses morphométriques ont révélé que ces entités évolutives ont fixé des caractères conchyliologiques comme la forme globale de la coquille. Cependant ces différences interspécifiques semblent en partie biaisées par la variabilité intraspécifique. Nos résultats permettent de donner les premiers outils diagnostiques, moléculaires et morphométriques, pour identifier ces différents taxons nominaux.