Thèse soutenue

Impacts psychosociaux des affaissements miniers du bassin Nord-Lorrains : santé et rapport à l'espace privé

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Virginie Dodeler
Direction : Cyril Tarquinio
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie
Date : Soutenance le 04/12/2007
Etablissement(s) : Metz
Ecole(s) doctorale(s) : Ecole doctorale Perspectives Interculturelles : Ecrits, Médias, Espaces, Sociétés (PIEMES) (Metz-Nancy)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire de Psychologie Cognitive et Clinique (Metz)
Jury : Président / Présidente : Elisabeth Spitz
Examinateurs / Examinatrices : Alain Cerclé, Gabriel Moser, Maria Teresa Munoz Sastre

Résumé

FR  |  
EN

Autrefois région fortement industrialisée, la Lorraine connaît actuellement des problèmes d'affaissements miniers. Imprévisibles et violents dans le bassin ferrifère, ils provoquent des dégâts importants aux structures implantées en surface, nécessitant parfois le relogement des habitants. Lents et progressifs dans le bassin houiller, les structures touchées penchent, contraignant les gens à s'adapter à un nouvel environnement de vie "en pente". Classiquement étudiés dans le cas de catastrophes naturelles ou industrielles, ces dégradations de l'environnement de vie peuvent avoir des répercussions néfastes sur la santé physique et mentale des individus. Il a également été montré que l'environnement de vie, physique et social, avait un impact sur l'état de santé tant physique que psychologique des individus. L'objectif de ce travail est d'étudier les impacts psychosociaux des dégradations de l'espace de vie sur la santé des individus, dans le cas des affaissements miniers qui touchent notre région. Nous avons ainsi réalisé quatre études avec des sujets adultes afin de prendre en compte la diversité des situations rencontrées. Nos résultats indiquent que les problèmes miniers ont des répercussions négatives sur la santé physique et mentale des individus. Nous avons également mis en évidence que la relation à l'espace ainsi que l'investissement affectif dans son logement ont un effet sur les troubles développés