Thèse soutenue

La formation d’un Espace Public européen, les élections européennes de 2004 : une approche communicationnelle de l’Espace Public

FR
Auteur / Autrice : Antoni Ramoneda
Direction : Bernard Lamizet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de l'information et de la communication
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Lyon 2

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

L'Espace public est une notion qui permet de rendre compte de la solidification de deux types de rapports sociaux; d’un côté les rapports procéduraux et de l’autre les échanges symboliques. Dans le premier cas l’espace public se donne à l’individu comme une réalité a caractère sanctionnant (aussi bien positif que négatif), dans le deuxième cas l’espace public s’offre à nous comme un ensemble d’identités possibles. L'Espace Public, en capitales, permet de regroupper ces deux moments sous une forme idéal typique. Ainsi, la communication politique est abordée dans cette thèse comme le processus de médiation encadré par cet Espace Public. Cette médiation se produisant par le langage, elle doit pouvoir être analysée à partir des discours rendus publics à un moment donné, par exemple, des affiches electorales et des articles journalistiques. Dès lors, l’objet ultime de la thèse consiste à discerner, parmi tous les faits institutionnels qui peuplent l’espace social européen de deux pays, l’Espagne et la France, quels sont ceux qui exercent ce rôle médiateur propre à la communication politique. La théorie de l'agir communicationnel de Jürgen Habermas, la théorie des faits institutionnels de John R. Searle et la conception de la liberté comme non-domination developpée par Philip Pettit sont enfin les piliers théoriques sur lesquels repose l'ensemble de ce travail.