Thèse soutenue

Complémentarité entre contrats d'assurance et investissements financiers individuels : enjeux théoriques et empiriques

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Maxime Druon
Direction : Frédéric Jouneau-Sion
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences économiques
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Lille 3

Résumé

FR  |  
EN

Nous étudions les demandes individuelles jointes d'assurance et d'investissement risqué. Ce cadre d'analyse fournit une application pratique aux concepts théoriques de prudence et de précaution. Le point de départ est simple : comment certains individus concilient-ils demandes fortes d'assurance et d'investissement risqué ? Afin de répondre à cet apparent paradoxe, nous proposons le concept de "plus risqué au sens d'Arrow-Pratt", qui généralise celui proposé par Rothschild et Stiglitz et rend compte de la réduction du risque inhérente au contrat d'assurance. Grâce à cet outil, et pour des préférences individuelles "standard" (Kimball [1993]), nous montrons qu'un contrat d'assurance "à prendre ou à laisser" et un investissement financier continu sont complémentaires. Cette propriété est démontrée globalement ("in the large", selon Pratt) pour des offres variées d'assurance (monopole, compétition en prix, menu de contrats). En revanche si les deux sources sont trop positivement corrélées, la substituabilité est de règle. Nous généralisons ce modèle au cas dynamique et nous défendons la plausibilité d'une complémentarité entre consommation courante et assurance (effet dit "Drèze-Modigliani"). Fianlement, nous proposons une modélisation économétrique structurelle reposant sur la modéllisation statique. Celle-ci fait surgir un biais d'agrégation, exploité pour estimer un effet positif des montants agrégés de primes d'assurance sur la demande agrégée d'actif risqué. Ce résultat, obtenu à l'aide d'une base de données macro-économiques, étaye donc empiriquement l'hypothèse de complémentarité