Thèse soutenue

Recherche de composés inhibiteurs de la croissance et du quorum sensing de Pseudomonas aeruginosa

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Romain Chevrot
Direction : Eric Rosenfeld
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Microbiologie
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : La Rochelle

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Pseudomonas aeruginosa (Pa) est une bactérie ubiquitaire, pathogène opportuniste de plus en plus résistante aux antibiotiques. Nous avons recherché des nouvelles molécules issues de synthèses chimiques ou naturelles d’origine bactérienne, inhibant la croissance ou le quorum sensing (QS) de Pa. Les molécules de synthèse testées n’ont pas eu d’activités anti-Pa mais ont permis le développement de techniques utilisées pour l’étude des activités inhibitrices d’origine bactérienne. Les bactéries anti-Pa ont été recherchées dans des niches colonisées par Pa : intestins de volaille, sanitaires et poumons de malades atteints de mucoviscidose. L’étude d’une bactérie anaérobie intestinale à activité anti-Pa déjà isolée a été approfondie. Elle appartient à une nouvelle espèce et a été nommée Megamonas rupella. Son activité est due principalement à la production de propionate et d’acétate avec la possible contribution d’un composé peptidique. Deux germes apparentés aux Paenibacillus alvei, inhibant la croissance de Pa et d’autres pathogènes, ont été isolés des niches « sanitaires » et pulmonaire. C’est la première fois qu’une telle activité est décrite chez cette espèce et qu’une souche anti-Pa autre qu’un Pa producteur de pyocines est isolée de la niche pulmonaire. Les P. Alvei présentent des spectres d’activités antimicrobiennes distincts. Un des P. Alvei produit en milieu minimum de la polymyxine B1 et d’autres peptides antimicrobiens. L’autre souche produirait principalement un composé proche des fusaricidines. Les souches isolées lors de ce travail pourront être utilisées en lutte biologique ou pour la production industrielle de nouveaux composés anti-Pa.