Thèse soutenue

Transfert d'un insecticide systémique, l'imidaclopride, chez la tomate : implication du transport phloémien

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Haifaa Al-Sayeda
Direction : François Laurent
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Qualité et sécurité des aliments
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Toulouse, INPT

Résumé

FR  |  
EN

La contamination des fruits et des légumes par les résidus de produits phytosanitaires constitue un problème de sécurité chimique alimentaire, et leur consommation quotidienne recommandée n'est pas sans préoccuper une large fraction de la société. S'il existe une réglementation en ce qui concerne la teneur en résidus, les connaissances sur les mécanismes de contamination des fruits par voie systémique sont lacunaires. Nous avons étudié, dans une association plante-pesticide modèle, les voies de transfert des résidus du [14C] imidaclopride, des sites de traitement vers les fruits chez la tomate ainsi que la nature des résidus. Les résidus identifiés sont l'imidaclopride, l'oléfine, le dénitré-imidaclopride et le dénitré-oléfine. Un nouveau métabolite, le 5-oxo-3,4-déhydro-imidaclopride, a été identifié dans des cultures de cellules de tomate. Le niveau très faible de contamination des fruits ne devrait pas se traduire par une exposition importante du consommateur aux résidus d'imidaclopride.