Thèse soutenue

La religion iranienne au sein des communautés centrasiatiques de Chine du IVe au Xe siècle : Étude des matériaux archéologiques, épigraphiques et textuels

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Pénélope Riboud
Direction : Anne Cheng
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Langue et civilisation chinoises
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Paris, INALCO

Résumé

FR  |  
EN

Des trois religions qui se propagèrent au gré des flux migratoires entre l'Asie centrale et la Chine aux IVe-Xe siècles de notre ère-christianisme manichéisme, et mazdéisme d'Asie centrale-, seule cette dernière n'avait jamais fait l'objet d'une étude globale. Les sources textuelles-qui désignent le mazdéisme sous le nom de religion xian 祆 - ainsi que les tombes et monuments funéraires appartenant à l'élite centrasiatique mis au jour en Chine depuis la fin des années 1990 témoignent pourtant de la popularité de cette religion au sein de la diaspora centrasiatique, non sans révéler certaines contradictions. Dans quelle mesure l'adoption de la tombe chinoise, constatée par les fouilles archéologiques, était-elle compatible avec le maintien de pratiques funéraires iraniennes? Qu'apprend-on sur les conceptions de la vie post-mortem à partir de l'examen du décor des banquettes et sarcophages disposés dans ces tombes? Quelles pratiques rituelles iraniennes furent maintenues, et lesquelles subirent des modifications au contact de la civilisation chinoise, d'une part, et du monde de la steppe d'autre part? Quelle était la nature et la composition du panthéon de la religion xian? L'accroissement considérable de la documentation archéologique ainsi que les récentes analyses des structures ethniques et sociales des communautés étrangères de Chine exigeaient que soit posée en de nouveaux termes la question de la nature exacte de cette religion iranienne et de son évolution en terre chinoise.