Thèse soutenue

À qui sert l'aide publique au développement ? : le Japon entre altruisme, idéalisme et égocentrisme

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Nicolas Minvielle
Direction : Jacques Sapir
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Socio-économie du développement
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Paris, EHESS

Résumé

FR  |  
EN

La recherche part du constat de l'inefficacité de l'aide à générer des dynamiques de développement chez tous les bénéficiaires. Se pose alors la question des raisons de cet état de fait. Il en existe principalement deux: (i) les raisons relevant des récipiendaires, (ii) les raisons relevant des donneurs. Celles de la première catégorie sont articulées autour de la capacité des récipiendaires à utiliser de manière efficace l'aide. Cette approche ne nous intéresse pas ici. La question de l'efficacité de l'allocation de l'aide se pose alors et ce à deux niveaux successifs. Le premier niveau part de l'hypothèse d'une aide altruiste. Cette interrogation amène à une conclusion dérangeante : si les donneurs n'ont pas atteint leurs objectifs, ce ne peut être que par leur incompétence à identifier et engager les meilleures politiques. Un second niveau d'explication vient alors à l'esprit qui amène à construire l'hypothèse suivant laquelle les véritables motivations de l'aide ne seraient pas la recherche de l'intérêt des récipiendaires mais plutôt celle de l'intérêt des donneurs.