Thèse soutenue

"Devenir soi-même" comme les autres : sens donné et engagement des sujets en autoformation : le cas des APP

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Nathalie Lavielle-Gutnik
Direction : Jean-Marie Barbier
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de l'éducation
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Paris, CNAM

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Le sens donné par les sujets à leur engagement en autoformation constitue l'objet de recherche de cette thèse. Cette recherche s'inscrit dans une démarche d'intelligibilité du vécu des sujets ; à la fois "sujets sociaux" en recherche d'emploi et sujets en situation d'apprentissage en autoformation institutionnalisée". La démarche entreprise considère le postulat selon lequel il ne s'agit pas de vérifier l'exactitude des dires des sujets, mais de comprendre la manière dont ils présentent le sens qu'ils attribuent à leur engagement. La méthodologie est dès lors, baséee de comprendre la manière dont ils présentent le sens qu'ils attribuent à leur engagement. La méthodologie est dès lors, basée sur ce travail discursif, sur cette élaboration à l'attention d'autrui et de soi à partir de l'analyse thématique de contenu et l'analyse sémiolinguistique. Considérant l'engagement comme "une activité", cette recherche s'inscrit dans un double ancrage théorique pour aborder l'engagement en tant que conduite et construction du sens, le travail se réfère aux théories psychosociales de l'attribution et de l'engagement. Par ailleurs, pour traiter du rapport entre engagement et parcours, les théories de l'identité en formation sont mobilisées. Cette recherche conduit à trois types de résultats. Tout d'abord, l'engagement en autoformation peut être caractérisé comme relevant, paradoxalement, d'un processus autant individuel que communémént partagé. En effet, un processus individuel d'internalisation de normes socialement valorisées et une mobilisation d'une stratégie identitaire de type "personnologique" ont pu être inférés pour l'ensemble des sujets. Nous avançons, en outre, que les sujets utilisent l'injonction à "devenir soi-même comme les autres" de manière subversive. Ensuite, l'engagement en autoformation permet d'aborder un nouveau mode de socialisation se caractérisant par le fait que les sujets adoptent des forment d'identifications pérennes et communes hors des champs d'expérience du vécu présent. Enfin, cette approche de l'engagement en autoformation permet d'aborder un nouveau mode de socialisation se caractérisant par le fait que les sujets adoptent des formes d'identifications pérennes et communes hors des champs d'expériences du vécu présent. Enfin, cette approche de l'engagement en autoformation conduit à approfondir le questionnement théorique sur les formes de constructions identitaires. Ces résultats permettent également d'explorer quelques pistes d'action en termes d'ingénierie pédagogique et d'ingénierie de la formation basée sur la réintroduction d'un tiers médiateur entre le sujet et la société.