Thèse soutenue

Le préconditionnement et le postconditionnement induits par les médicaments de l'anesthésie sur le myocarde humain in vitro et in vivo

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Lan Zhu
Direction : Jean-Luc Hanouz
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Caen

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Ce travail étudie les effets des médicaments de l’anesthésie sur les propriétés contractiles du myocarde humain, in vitro, soumis à une hypoxie-réoxygénation. La première partie montre que le sufentanil et le rémifentanil, appliqués avant et pendant la séquence d’hypoxie-réoxygénation préservent la contractilité du myocarde humain. Dans la deuxième partie de ce travail, le préconditionnement induit par des anesthésiques volatiles halogénés ainsi que l’implication des radicaux libres de l’oxygène (RLO) sont étudiés. D’abord, nous avons associé le modèle de contractilité du myocarde humain in vitro et l’étude clinique in vivo. Les résultats montrent que le sévoflurane, administré chez les patients subissant une revascularisation coronarienne avant le clampage aortique, protège le myocarde provenant de ces patients in vitro, et réduit le taux de TnIc et l’utilisation de dobutamine en période postopératoire. L’application du desflurane in vivo induit aussi une cardioprotection in vitro. Ensuite, nous montrons que les RLO sont impliqués en tant que médiateurs dans le préconditionnement induit par le sévoflurane et le desflurane sur le myocarde humain in vitro. La dernière partie de ce travail met en évidence le postconditionnement, induit par l’administration du sévoflurane et du desflurane pendant 5 min au début de la réoxygénation. La PI3kinase participe au moins en partie au postconditionnement induit par le sévoflurane et le desflurane.