Thèse soutenue

Peuplement et circulation dans les bassins fluviaux du Languedoc occidental, du Roussillon et de l’Ampourdan du IXe s. Au début du IIe s. Avant notre ère

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Virginie Ropiot
Direction : Alain Daubigney
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Archéologie
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Besançon
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Franche-Comté. UFR des Sciences du langage, de l'homme et de la société

Résumé

FR  |  
EN

Cette étude pose la question des liens entre le réseau hydrographique, les voies de communication et l’occupation humaine en Languedoc occidental, en Roussillon et en Ampourdan entre le IXe et le début du IIe s. Av. N. è. L’examen de la répartition des habitats montre que le peuplement a connu de multiples fluctuations. Plusieurs séquences nuancées et des ruptures contredisent tout schéma d’évolution qui serait à la fois linéaire et progressif. En outre, on distingue de nettes disparités de part et d’autre des Pyréne������������es. Les discordances socio-économiques et historiques entre ces deux mondes laissent envisager des dynamiques singulières et soulignent les spécificités régionales dans cet espace. Des constantes sont également révélatrices de véritables stratégies d’occupation dans lesquelles la relation toujours forte entre l’homme et le cours d’eau est de loin le paramètre qui prédomine. Mais la difficulté est grande d’évaluer la relation spatiale entre les sites et les cours d’eau. Toutefois, on s’aperçoit que la situation des habitats est pour une part induite par la hiérarchie fluviale et l’analyse mesurée de la répartition des sites dans les bassins révèle un système d’occupation dont la variabilité s’appuie sur la diversité de la composante hydrographique. Dans le fonctionnement des voies de communication et des trafics, on note aussi le rôle tout particulier de l’environnement des sites, puissamment articulés aux vallées et aux lieux de passage, ce qui souligne des préoccupations en prise directe sur l’organisation du commerce. Ainsi, de l’Hérault au Ter, le cours d’eau apparaît comme un élément majeur d’organisation de l’espace habité et parcouru