Thèse soutenue

Approche neuropsycholinguistique de l'aphasie de Broca : implication pour la rééducation orthophonique

FR
Auteur / Autrice : Nadège Alberny-Rigaud
Direction : Véronique Rey
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Aix-Marseille 1
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire Parole et langage (Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône1976-...)
autre partenaire : Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (1969-2011)

Résumé

FR

Nos travaux de recherche intègrent la dimension linguistique dans une approche neuropsycholinguistique de l'aphasie de Broca. Dans cette thèse, nous montrons la pertinence des analyses linguistiques pour une meilleure compréhension des troubles aphasiques, et plus particulièrement de l'agrammatisme. Les analyses linguistiques repèrent des dysfonctionnements en langue (liés à la structure de la langue), afin de connaître l'état de compétence en langue des patients. Notre réflexion s'articule autour de deux axes principaux : un axe théorique en linguistique fondamentale et un axe pratique en linguistique appliquée. L'objectif étant de conserver un lien étroit entre la recherche fondamentale et ses applications cliniques, à savoir le diagnostic et la rééducation. Le premier axe s'intéresse aux dysfonctionnements langagiers de neuf aphasiques de Broca agrammatiques à travers les niveaux phonologique (notions de système et de traits phonologiques) et morphologique (morphologie flexionnelle). Ici notre travail de linguiste réside essentiellement dans la construction et la validation de grilles d'analyse permettant d'appréhender les erreurs phonologiques (G. A. P. ) et morphologiques (G. A. M) produites à l'oral par des patients agrammatiques. Ce type d'analyses ouvre ainsi des pistes de travail pour le clinicien, en vue d'une rééducation orthophonique spécifique. Dans le deuxième axe, nous proposons des perspectives de remédiation à partir des principaux résultats exposés dans cette thèse. D'une part, nous évaluons un outil linguistique de remédiation (C. O. L. O. É. ) auprès de quatre patients agrammatiques. D'autre part, nous nous interrogeons sur la pertinence d'une comparaison entre rééducation clinique en langue et apprentissage d'une langue seconde, à l'aide du concept d'interlangue emprunté au domaine de l'acquisition des langues secondes. L'ensemble des travaux présentés ici s'intéresse de manière exclusive à la production du langage : nous analysons les formes produites à l'oral par des locuteurs aphasiques. Une telle approche ne peut se réaliser sans des épreuves de langues explicites (situations contraignantes), permettant de comparer la production du patient avec une cible. Les exercices contrôlés présentent trois avantages majeurs : ils constituent des outils d'évaluation rapides, ils permettent le repérage systématique des unités linguistiques, ils sont tout à fait adaptables à la remédiation orthophonique. Un des objectifs de cette recherche participe en effet à l'amélioration des outils d'évaluation (bilan linguistique) et à la constitution d'outils de remédiation prenant en compte les résultats scientifiques et la pratique orthophonique.