Thèse soutenue

Gérer les populations animales locales à petits effectifs : approche de la diversité des dispositifs mis en oeuvre

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Anne Lauvie
Direction : Annick AudiotEtienne Verrier
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Gestion des ressources génétiques animales
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Paris, AgroParisTech

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Depuis la préoccupation de conservation génétique apparue dans les années 1970, les enjeux autour de la gestion des populations animales à petits effectifs en France se sont diversifiés (valorisation etc. ). Les dispositifs de gestion de ces populations ont pris des formes multiples, les acteurs s’y impliquant s’étant eux même diversifiés. L’objectif de ce travail est de contribuer à caractériser ces dispositifs, dans leur diversité et dans leurs dynamiques. La démarche adoptée combine une lecture transversale de récits concernant vingt dispositifs de gestion, et une étude approfondie de trois cas, les cas du porc Blanc de l’Ouest, de la brebis Landaise, et de la vache Rouge Flamande, dans lesquels une attention particulière est portée aux controverses qui se développent. Ce travail propose de porter trois regards sur les dispositifs selon trois pôles : la conservation, la valorisation, l’orientation des populations animales. Des éléments clés de chacun de ces pôles sont repérés dans la lecture transversale des vingt récits. L’étude des controverses dans les trois cas fait ressortir des éléments de compréhension des processus de construction des choix techniques et des organisations. Les dynamiques d’interaction entre conservation et valorisation sont en particulier soulignées, ainsi que le rôle central de la définition des races