Thèse soutenue

Traitement des conflits dans les CSP distribués : une approche multi-agents avec facteurs d'influence

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Jingxuan Ma
Direction : René Mandiau
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Informatique. Automatique et informatique des systèmes industriels et humains
Date : Soutenance en 2006
Etablissement(s) : Valenciennes

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Depuis quelques années, apparaissent des travaux sur les problèmes de satisfaction de contraintes distribués (CSP distribué) qui définissent un problème comme un quadruplet – variables, domaines, contraintes et agents. Ces travaux sur les CSP distribués sont le fruit d’une réflexion sur les CSP à proprement parler traités sous l’angle des systèmes multi-agent (SMA). Chaque agent d’un SMA gère au niveau local une partie distribuée du CSP correspondant au problème initial. L’une des difficultés majeures des CSP distribués survient, lorsqu’à partir des solutions locales aux agents, il faut constituer une solution globale. En effet, des conflits apparaissent et nécessitent, pour être résolus, de relâcher des contraintes. Dans notre approche, ces relâchements sont effectués localement aux agents. L’idée originale proposée vise à prendre en compte les caractéristiques essentielles détectées lors de l’inconsistance de ce CSP. Plus précisément, elle est basée sur la proposition de facteurs permettant de modéliser et d’orienter efficacement les relâchements globaux et locaux de contraintes en cas d’inconsistance (sur-contraint) dans un CSP distribué afin d’obtenir si nécessaire, une solution alternative. Nous dénombrons trois facteurs influençant les mécanismes de contrôle du CSP : le facteur d’influence de variables, le facteur d’influence de contraintes et le facteur d’influence sur l’agent. Les facteurs précédents fournissent ainsi à chaque agent, des informations nécessaires pour la détection des inconsistances et la résolution distribuée du problème global. Enfin, nous détaillons les algorithmes et validons par une série de problèmes classiques munis de contraintes aléatoires notre approche.