Thèse soutenue

Détection d'une évolution du risque de chute chez les personnes âgées

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Hassan Amoud
Direction : Michel DoussotDavid Hewson
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Optimisation et sûreté des systèmes
Date : Soutenance en 2006
Etablissement(s) : Troyes
Ecole(s) doctorale(s) : Ecole doctorale Sciences pour l'Ingénieur (Troyes, Aube)

Résumé

FR  |  
EN

Les recherches bibliographiques sur la caractérisation de l’équilibre statique ont permis de le caractériser par une soixantaine de paramètres divisés en 3 groupes : spatio-temporels, fréquentiels et stochastique. Ce dernier groupe a été analysé pour étudier sa capacité à identifier des différences posturales entre deux groupes de personnes âgées et témoins, sa robustesse et la durée minimale nécessaire pour son calcul. Une analyse par des méthodes non linéaires est menée en utilisant l’entropie estimée par plusieurs méthodes comme l’Approximate Entropie (ApEn), la Sample Entropie (SampEn) et la MultiScale Entropie (MSE). Cependant, ces méthodes souffrent des composantes « basse fréquence » se trouvant dans le signal postural. Pour remédier à ce problème, nous avons préconisé une nouvelle méthode appelée Entropie de Mode Intrinsèque (IMEn). Cette nouvelle méthode se base sur la décomposition empirique multimodale (EMD) en éliminant les composantes (IMFs) de basse fréquence. Les résultats obtenus ont montré que cette méthode est capable de caractériser l’équilibre postural et d’identifier les différences posturales entre les groupes. Finalement, une simulation de dégradation de l’équilibre a été réalisée pour permettre de sélectionner, parmi les paramètres étudiés, ceux qui sont capables d’identifier une dégradation de l’équilibre. Cette sélection de paramètres a été réalisée par des méthodes de détection de changements et des méthodes de sélection de variables supervisées. Cette étude a montré qu’il est possible de trouver plusieurs combinaisons de ces paramètres pour détecter une dégradation de l’équilibre