Thèse soutenue

Modélisation algébrique et évaluation de performances des mécanismes de gestion de la qualité de service dans les réseaux Ad hoc

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Osman Salem
Direction : Abdelmalek Benzekri
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Informatique
Date : Soutenance en 2006
Etablissement(s) : Toulouse 3

Résumé

FR  |  
EN

Les chaînes de Markov sont souvent utilisées pour l’analyse des performances des systèmes dans de nombreux domaines, et elles sont souvent obtenues par le biais d’un formalisme de modélisation de haut niveau. Parmi les formalismes couramment utilisés, on se place dans le cadre des algèbres de processus stochastiques. La restriction de la description temporelle aux distributions sans mémoire limite les domaines d’applications des algèbres de processus stochastiques, et laisse beaucoup de questions sur l’exactitude des valeurs des performances, obtenues par l’approximation des fonctions de distributions de délais de toutes les activités d’un système par des distributions Markoviennes. Cette thèse propose des méthodes et des algorithmes visant à optimiser le formalisme afin de pouvoir spécifier et évaluer les performances des modèles proches de la réalité. Les méthodes et les algorithmes développés au cours de cette thèse ont été implémentés, et des exemples numériques sont présentés pour illustrer les apports de cette thèse. Pour cela, nous introduisons tout d’abord le concept des algèbres de processus stochastiques, et les techniques d’analyses et d’agrégation utilisées, ainsi que les nouveautés qu’on peut ramener à ce formalisme. Ensuite, nous nous intéressons aux mécanismes de gestion de la qualité de service dans les réseaux ad hoc, comme nouveau domaine d’application. Après l’identification des questions fondamentales liées aux caractéristiques de ce type de réseaux, nous proposons un nouveau mécanisme de gestion de la qualité de service de bout en bout, puis nous réalisons une modélisation algébrique et des analyses qualitatives et quantitatives sur les diagrammes de transitions sous jacents du modèle algébrique, avant d’utiliser ce dernier pour la construction d’un modèle de simulation. Les analyses quantitatives réalisées sur le modèle de simulation sous différentes conditions, montrent la capacité du modèle proposé à s’adapter au dynamicité des ressources du réseau.