Thèse soutenue

De l'importance des phénomènes sociaux dans l'émergence et le développement des premiers centres sociaux (1850-1945)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Stéphane Lacour
Direction : Bernard Michon
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences et techniques des activités physiques et sportives. Sciences sociales
Date : Soutenance en 2006
Etablissement(s) : Strasbourg 2

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Qu’est-ce qu’un centre social ? Si la question peut paraître ambitieuse, il ne s’agit pas moins d’essayer d’apporter ici un éclairage sur cette réalité sociale encore mal connue. Car cette histoire des centres sociaux n’a pas donné lieu à une profusion d’études favorables à sa connaissance et à sa reconnaissance. Cette histoire sociale s’écrit alors sous une perspective sociologique systémique se référant aux travaux de Pierre Bourdieu à propos du concept d’espace social. Tenter d’écrire l’histoire de l’émergence et du développement des premiers centres sociaux, c’est alors inscrire cette étude dans un rapport privilégié à la conjoncture des phénomènes politiques, religieux et civils autour du devoir d’assistance. Car la prise en charge de la question sociale et de la paupérisation des classes ouvrières au XIXe siècle caractérise une forme de ré-invention des pratiques - sociales – d’assistance auquel participe l’espace du centre social. La Question sociale représente en effet le fait politique majeur autour duquel se focalise à un moment donné le phénomène politique, le phénomène religieux et le phénomène civile. L’espace du centre social apparaît donc comme étant le produit de leur confrontation autour de ce devoir d’assistance. Il s’agit alors d’aborder les stratégies de ces phénomènes sociaux, qui s’opposent dans un rapport d’homologie avec leur espace de référence et qui régissent cette territorialisation de l’espace du centre social autour du devoir d’assistance, pour tenter de comprendre sa spécificité politique et sa signification sociale. Le centre social devient donc l’espace de la conjoncture des phénomènes sociaux qui détermine son caractère politique, s’inscrivant dans un changement de société, c’est à dire le passage de la société de l’Ordre moral à la société civile, où le phénomène religieux privé s’efface pour que s’imposent la société civile et la puissance publique. La spécificité politique de l’espace du centre social s’inscrit dans cette territorialisation autour du devoir d’assistance. Et c’est dans ce rapport à la conjoncture des phénomènes sociaux, comme facteur structurant, que s’inscrit la spécificité politique de l’espace du centre social dont nous tentons ici une première approche à travers le prisme socio-historique.