Thèse soutenue

Catalyseurs hybrides organiques-inorganiques pour l'esterification sélective du glycérol

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Ghizlane Kharchafi
Direction : Joël BarraultFrançois Jérôme
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Chimie appliquée
Date : Soutenance en 2006
Etablissement(s) : Poitiers
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Ingénierie chimique, biologique et géologique (Poitiers2000-2008)
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : École nationale supérieure d'ingénieurs (Poitiers1984-....)

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Mots clés libres

Résumé

FR

Ce travail de thèse s'inscrit dans le cadre de la valorisation des agroressources au travers de la production d'agrotensioactifs. L'objectif de cette étude est de contrôler les differentes étapes d'esterification du glycerol de manière à produire sélectivement des monaesters de glycérol qui sont les molécules amphiphiles utilisées en tant qu'agrotensioactifs. Au cours de cette étude, nous avons développé deux nouveaux procédés d'organocatalyse basés sur l'utilisation de composés organiques fortement basiques. Le premier procédé consiste en l'utilisation d'un phospahzène (BEMP) qui est un organocatalyseur actif à basse température. Cette propriété nous a permis de contrôler parfaitement à la fois le degré d'estérification du glycérol (monoesterification ou diestérification) mais également la régiosélectivité de la réaction. Le deuxime procédé consiste à développer des materiaux hybrides organiques-inorganiques obtenus par fonctionnalisation de supports siliciques avec des bases organiques de type guanidine. Nous avons montré que l'hydrophile des surfaces catalytiques mises en jeu jouaient un rôle trés important à la fois sur l'activité du catalyseur mais également sur la sélectivité du procédé.