Thèse soutenue

Le chasseur noir à l'école de l'alternance : la polémique dans les chemins et les trajets de formation/initiation

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Céline Héron
Direction : Dominique Violet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de l'éducation
Date : Soutenance en 2006
Etablissement(s) : Pau

Résumé

FR  |  
EN

La problématique générale de la thèse consiste à explorer le rapport entre polémique et apprentissage. C'est l'école de l'alternance qui sert de contexte révélateur de polémique dans ce travail. L'auteur la repère à partir des enseignants nouvellement recrutés. Une formation pédagogique, qui spécifie le métier d'enseignant dans l'alternance, est préparée par l'ensemble des nouveaux recrutés. Ces derniers sont alors les chasseurs noirs qui doivent passer le seuil de l'école de l'alternance. Parce que cette qualification pédagogique interroge la compétence disciplinaire, elle semble catalyseur de polémique chez ces nouveaux enseignants et en particulier chez ceux qui sont issus de l'école académique disciplinaire. La polémique se conçoit sous les formes du "Duellum" et sous la forme du "polemos". Elle est mise en évidence à partir des contradictions rencontrées dans le chemin de formation et dans le trajet d'initiation. Est-ce que le chemin de formation, pensé par l'institution d'accueil et qui favorise la polémique entre discipline et expérience, dynamise l'apprentissage ? Comment appréhender la résonance entre les chemins, hétéro référencés et les trajets d’initiation, auto référencés ? La méthodologie envisagée est tributaire, pour les chemins de formation, de l'approche quantitative et, pour les trajets d'initiation, d'une démarche d'entretiens. Par ailleurs, les mythes sont envisagés comme démarche méthodologique. Le support théorique de cette recherche se constitue, du point de vue de l'auteur, à partir des travaux de "l'anthropologie de l'hétéroréférence" (R. Lourau, M. Mauss…) et à partir de ceux de "l'anthropologie de l'autoréférence" (Sophocle, Euripide…).