Thèse soutenue

Changements paléoenvironnementaux et production carbonatée hémipélagique de la marge nord-ouest téthysienne durant le Valanginien : approches minéralogique, micropaléontologique et géochimique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Stéphanie Duchamp-Alphonse
Direction : Maurice PagelNicolas Fiet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Terre, océan, espace. Sciences de la terre
Date : Soutenance en 2006
Etablissement(s) : Paris 11
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Paris-Sud. Faculté des sciences d'Orsay (Essonne)

Résumé

FR  |  
EN

Le Valanginien (Crétacé inférieur, ~135 Ma) se caractérise à l’échelle du globe, par une diminution drastique de la production carbonatée et une eutrophisation accrue de l’écosystème marin. Le paroxysme des perturbations coïncide avec l’enregistrement d’une anomalie positive du δ13C dans les sédiments carbonatés. L’objectif de ce travail est de comprendre, à haute résolution (<100 ka), les interactions majeures existant entre le climat, l��altération-érosion sur le continent et la productivité primaire du Valanginien, dans la bande intertropicale du domaine téthysien. Il repose sur une approche minéralogique (roche totale et fraction argileuse), micropaléontologique (nannofossiles calcaires et calpionelles) et géochimique (éléments chimiques et isotopes stables) des archives des marnes de la coupe d’Angles (Bassin vocontien, SE de la France). Après avoir contrôlé le potentiel d’altération diagénétique de chacun des traceurs, l’étude simultanée à haute résolution de la production carbonatée primaire, des conditions trophiques vocontiennes ainsi que de l’intensité de l’érosion/altération sur les continents a permis d’établir les changements paléocéanographiques, paléoenvironnementaux et paléoclimatiques du Bassin vocontien au Valanginien. Ils se matérialisent par une crise des principaux organismes producteurs de carbonates (nannofossiles calcaires et calpionelles), engendrée par une fertilisation accrue de la zone photique suite à une intensification de l’altération/érosion du continent, dans un scénario global de climat à effet de serre.