Tradition et contestation : éléments pour une éthique de la transmission

par Philippe Simay

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Claude Imbert.

Soutenue en 2006

à Paris 10 .

Le président du jury était Martine de Gaudemar.

Le jury était composé de Claude Imbert, Michael Löwy, Pierre Bouretz, Gérard Lenclud.


  • Résumé

    La notion de tradition occupe aujourd’hui une place centrale dans diverses controverses philosophiques où elle est souvent mobilisée comme un argument d’autorité. Pour autant, la nature de la tradition n’est pas questionnée. Nul ne semble douter que la tradition renvoie à quelque chose d’ancien, se transmettant de génération en génération. Or, depuis plus de cinquante ans, les sciences sociales font la critique d’une telle représentation « chosifiante » de la tradition. Cette thèse propose d’étudier la notion de tradition d’un point de vue philosophique, en abordant cette question à partir des acquis des sciences sociales, notamment de l’anthropologie. Il s’agit non seulement de revenir de manière critique sur les lectures philosophiques de la tradition, et sur les malentendus auxquels elles ont donné lieu mais aussi de questionner philosophiquement les perspectives anthropologiques afin d’aboutir à une meilleure compréhension des phénomènes traditionnels.

  • Titre traduit

    Tradition and contest : elements for an ethics of the transmission


  • Résumé

    The notion of tradition occupies a central place in different philosophic controversies today where it is often mobilized as an argument of authority. For all that, the nature of the tradition is not questioned. Nobody seems to doubt that the tradition dismisses to something former, being passed on of generation in generation. Now, for more than fifty years, the social sciences critisize of such a representation " chosifiante " of the tradition. This thesis suggests studying the notion of tradition of a philosophic point of view, by approaching this question from the experiences of the social sciences, notably the anthropology. It is not only a question of returning in a critical way on the philosophic readings of the tradition, and on the misunderstandings to which they gave place but also to question philosophically the anthropological perspectives to end in a better understanding of the traditional phenomena.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (375 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 341-365. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 06 PA10-185

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2006PA100185
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.