Thèse soutenue

Implication des mécanismes épigénétiques et du stress cellulaires dans la régulation de l'expression du gène HLA-G

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Gaël Laurence Mouillot
Direction : Philippe Moreau
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biologie et biotechnologie
Date : Soutenance en 2006
Etablissement(s) : Paris 7

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Mots clés libres

Résumé

FR  |  
EN

Les molécules HLA-G inhibent les fonctions cytolytiques NK et CTL protégeant le fœtus du rejet et contribuant à l'échappement immunitaire d'une tumeur. Nous évaluons l'influence de mécanismes épigénétiques et du stress cellulaire sur l'expression de HLA-G. Un traitement dé-méthylant l'ADN active le gène HLA-G, conduit à l'expression au moins pendant 5 jours de la protéine pour certains types cellulaires et augmente son expression constitutive. Le promoteur HLA-G de lignées tumorales exprimant HLA-G présente des di-nucléotides CpG hypo-méthylés et des histones hyper-acétylées témoignant de mécanismes épigénétiques agissant en cis. Un traitement hypoxique active la transcription de HLA-G dans une lignée de mélanome et diminue l'expression de HLA-G de lignées l'exprimant constitutivement. La modulation hypoxique de l'expression de HLA-G est dépendante de la stabilisation de HIF-1a. L'hypoxie pourrait être l'un des facteurs conduisant à la régulation épigénétique du gène HLA-G in vivo.