Thèse soutenue

Etude des anticorps auto-réactifs produits au cours de l'infection par Plasmodium falciparum : implication dans la protection ou la pathogenèse du neuropaludisme

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Vincent Guiyedi
Direction : Pierre-André Cazenave
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Parasitologie
Date : Soutenance en 2006
Etablissement(s) : Paris 6

Résumé

FR

Les études antérieures traitant du rôle des auto-anticorps dans la protection ou la pathogenèse du paludisme grave sont peu nombreuses. Notre approche consiste a analyser l’auto-réactivité globale des IgG et des IgE au cours de l’infection par P. Falciparum, chez des patients vivant en zone d’endémie palustre repartis en cinq groupes: patients non infectés par P. Falciparum (NI), porteurs asymptomatiques (IA), accès palustre simple (AS), accès palustre graves sans atteinte neurologique (AG), neuropaludisme (NP). Nos résultats mettent en évidence une réponse auto-réactive des IgG associée aux concentrations plasmatiques d’IL-10 chez les IA, dont les IgE reconnaissaient particulièrement les protéines 14-3-3 et -spectrine non érythrocytaire; alors que la réponse pathogène est corrélée aux taux plasmatiques du TNF chez les patients développant un NP. Chez ces derniers, l’auto-réactivité particulièrement dirigée contre l’-spectrine cérébrale, était également associée aux concentrations de TNF. Ces observations suggèrent que la réponse auto-immune induite au cours de l’infection par P. Falciparum est impliquée aussi bien dans la protection contre la maladie que dans la pathogenèse du neuropaludisme. Les IgE anti-14-3-3 pourraient jouer un rôle important dans la protection contre la maladie, et la réactivité anti--spectrine associée aux taux de TNF pourrait être un marqueur de gravité du paludisme.