Thèse soutenue

Etude et validation de l'architecture d'une machine java de hautes performances

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Maxime Palus
Direction : François Anceau
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Informatique
Date : Soutenance en 2006
Etablissement(s) : Paris 6

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Le langage Java est très utilisé par les concepteurs d'applications mobiles et sans fil. Son exécution sur les processeurs embarqués se heurte à la lenteur de son interpréteur (JVM). Un certain nombre de fabricants se sont donc tournés vers l'exécution directe du code intermédiaire Java (Bytecode) par des processeurs spécialisés. Ceux-ci sont basés sur des machines à pile et intègrent certains mécanismes destinés à accélérer l'exécution du Bytecode. Cette thèse présente une nouvelle architecture appelée JMQ (Java Machine on Queue) dont la pile d'exécution Java est remplacée par une file. Cette approche permet d'augmenter le parallélisme de l'exécution de Java. La JMQ est comparée à un modèle de machine à pile appelé JMS (Java Machine on Stack) basé sur le PicoJava-II développé par Sun Microsystems. Par rapport à la machine sur pile, les résultats montrent un facteur d'accélération de l'exécution des applications Java de 1,05 à 1,69 selon les programmes testés. Ceci est obtenu au prix d’une augmentation de la complexité matérielle de l'ordre de 13%.