Thèse soutenue

Éducation, langues et multiculturalisme : des politiques linguistiques pour une politique de la reconnaissance ? : l'enseignement du japonais, du mandarin et du pendjabi à Vancouver, en Colombie Britannique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Gwendolyne Jeanne Cressman
Direction : Jean-Michel Lacroix
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Études du monde anglophone. Études canadiennes
Date : Soutenance en 2006
Etablissement(s) : Paris 3
Ecole(s) doctorale(s) : Ecole doctorale Études anglophones (....-2009Paris)

Résumé

FR  |  
EN

Ce travail, qui s’intéresse principalement aux politiques linguistiques canadiennes, se situe à la frontière entre la sociolinguistique et la sociologie de l’éducation. Il aborde, à travers une étude des politiques d’enseignement de trois langues asiatiques dans les écoles publiques et les écoles communautaires de Vancouver, en Colombie-Britannique, le problème plus large de l’articulation entre les politiques linguistiques de la province et les politiques multiculturelles canadiennes. Il s’agit ici d’explorer ce que la place de ces langues, dans ces deux types d’institutions, l’une publique et l’autre privée, nous révèle en termes de reconnaissance de la diversité culturelle et linguistique caractéristique de la ville de Vancouver. Afin de mieux comprendre en quoi ces politiques constituent un facteur d’intégration et participent de la redéfinition d’un vivre ensemble au sein d’une société plurielle, nous mettons en perspective les textes de politique officielle avec les réalités de terrain et tentons ainsi de confronter les théories aux pratiques multiculturelles. D’un point de vue méthodologique, nous nous basons sur des corpus de données à la fois quantitatives, issues du Ministère de l’Education et de la Commission Scolaire de Vancouver, et qualitatives issues d’une série d’entretiens effectués sur place. Cet éventail de personnes interviewées, qui s’est délibérément voulu large, concerne des personnes impliquées dans la formulation et la mise en oeuvre des politiques linguistiques ainsi que des personnes engagées, à titre divers, dans l’enseignement des langues issues de l’immigration.