Thèse soutenue

Étude de la régulation transcriptionnelle du gène Tcirg1 dans le cadre de la différenciation ostéoclastique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Guillaume Beranger
Direction : Georges Carle
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie
Date : Soutenance en 2006
Etablissement(s) : Nice
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences de la vie et de la santé (Sophia Antipolis, Alpes-Maritimes)

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Le tissu osseux est renouvelé en permanence et son homéostasie est sous le contrôle des activités antagonistes de deux types cellulaires, les ostéoblastes et les ostéoclastes. Le gène Tcirg1 code pour l’isoforme 3 de la sous-unité « a » de la V-ATPase exprimée dans l’ostéoclaste. Dans ce type cellulaire, la V-ATPase est une pompe à protons principalement impliquée dans la dégradation de la matrice osseuse, et des mutations sur la protéine a3 sont responsables de phénotypes ostéopétrotiques chez l’homme et la souris. En utilisant la lignée RAW264. 7 comme modèle de différenciation ostéoclastique, nous avons étudié la régulation de l’expression du gène Tcirg1. Nous avons identifié un répresseur transcriptionnel, PARP-1, dont l’activité est diminuée au cours de la différenciation par le RANKL. (Beranger et al. , 2006) Nous avons ensuite mis en évidence que le dimère AP-1 JunD/Fra2 était un facteur activateur responsable de l’induction de l’activité du promoteur Tcirg1. Nous avons identifié une seconde séquence capable d’interagir avec PARP-1 située directement en aval du site AP-1. En conclusion, les données obtenues en utilisant une construction promotrice délétée du site AP-1 favorisent l’hypothèse de l’existence, dans les pré-ostéoclastes, d’un complexe inhibiteur impliquant PARP-1 et le site JunD/Fa2 identifié. Nous avons également étudié l’expression de TIRC7, un produit alternatif du gène Tcirg1 qui a été identifié dans les cellules T activées. En utilisant la lignée lymphocytaire El-4 comme modèle cellulaire, nous avons observé que le signal d’activation induisait l’épissage de l’intron 5 d’un stock de pré-ARNm localisés dans le noyau, suivi de leur translocation vers le cytoplasme. Nous avons enfin fourni des données suggérant l’existence d’une régulation traductionnelle responsable de la synthèse des protéines a3 ou TIRC7 en fonction du type cellulaire. Dans une dernière partie du travail, nous nous sommes intéressés à l’implication de PARP-1 dans la régulation du gène Tracp, un gène qui code pour une phosphatase acide induite au cours de l’ostéoclastogénèse. Comme, nous l’avions observé pour Tcirg1, nous avons identifié PARP-1 en tant que répresseur transcriptionnel, établissant ainsi un nouveau rôle pour PARP-1 dans l’induction de deux gènes critiques pour la biologie de l’ostéoclaste. L’ensemble de ce travail nous a conduit à proposer le premier modèle de régulation du gène Tcirg1 au cours de l’ostéoclastogénèse, ce modèle implique l’abolition de l’effet inhibiteur de PARP-1 associé à la fixation de JunD/Fra2. De plus, nous avons fourni des données suggérant un nouveau rôle pour PARP-1 dans la biologie de l’ostéoclaste.