Thèse soutenue

Assister la coordination flexible de l'activité de construction de bâtiments : Une approche par les modèles pour la proposition d'outils de visualisation du contexte de coopération

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Sylvain Kubicki
Direction : Jean-Claude Bignon
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de l'architecture
Date : Soutenance en 2006
Etablissement(s) : Nancy 1
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université Henri Poincaré Nancy 1. Faculté des sciences et techniques

Résumé

FR  |  
EN

La coopération dans les activités de conception/construction en Architecture, Ingénierie et Construction est un enjeu essentiel dans les mutations que connaît le secteur. La complexité de l’organisation des acteurs nous conduit à appréhender trois configurations structurelles identifiables : hiérarchique, transversale et adhocratique, et à mettre en évidence les mécanismes de coordination associés. Nous concluons sur la nécessaire flexibilité de la coordination pour d’améliorer la qualité de la conduite des projets. Cette dimension flexible nous ammène à placer l’individu au cœur de la coopération, en envisageant des outils favorisant sa perception du contexte. Après une description de ce domaine, l’étude établit un état de l’art des outils supportant les activités coopératives en phase chantier. Ensuite, notre approche, basée sur les modèles, a pour objectif de fédérer les différentes dimensions présentes dans toute coopération. Nous décrivons ainsi le contexte d’une activité collective dans le domaine de la construction et nous caractérisons les différentes « vues » que mettent en œuvre les outils d’assistance. Nous présentons enfin deux propositions d’outils. Image. Chantier est destiné à la diffusion du compte-rendu de chantier. Bat’iViews est une interface multi-vues de navigation dans le contexte de coopération. Cet outil a pour objectif de favoriser la compréhension du contexte, et vise à supporter l’ajustement mutuel entre acteurs. La validation de ce travail de recherche est double. L’approche par les modèles se concrétise dans le développement des prototypes d’outils, et une validation « métier », justifie l’intérêt des outils pour favoriser la flexibilité de la coordination.