Les idées sociales de Frédéric Le Play : réseaux de diffusion, réception critique et incidences politiques sous le Second Empire

par Maguelone Nouvel

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Geneviève Gavignaud-Fontaine.

Soutenue en 2006

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Les premières années de la Troisième République ont jeté le discrédit sur le Régime impérial et les penseurs proches du pouvoir. Depuis lors, l’œuvre et le parcours de Frédéric Le Play (1806-1882) gardent encore des pans d’oubli. Pourtant, sous le règne de Napoléon III, celui-ci a connu un parcours public et intellectuel exceptionnel. Polytechnicien, Conseiller d’Etat, puis sénateur, il a acquis la confiance de l’Empereur, et fréquenté les élites les plus influentes de son époque. Observateur méthodique et « théoricien » engagé, il a publié Les Ouvriers Européens (1855) et La Réforme sociale en France (1864), deux ouvrages de science et de réforme qui en leur temps ont fait grand bruit. Pionnier en matière d’études de terrain, Frédéric Le Play a forgé par induction une « théorie » sociale originale destinée à mettre la France sur la voie de la réforme. Englobant toutes les facettes du corps social et politique, ses propositions ont amené les représentants des différents courants de pensée à se positionner. Partisan de la loi morale et de la famille traditionnelle, du patronage et de la liberté testamentaire, de la décentralisation, l’auteur est apparu tout d’abord comme un conservateur aux yeux des hommes de son temps ; mais favorable au libéralisme économique et aux libertés « fondamentales », il a semblé vouloir inscrire sa pensée dans la modernité. De ce fait, les controverses portant sur la pertinence et l’originalité de son projet se sont avérées riches et nombreuses. Quel accueil ses contemporains ont-ils réservé à ses idées sociales ? Quelle portée ces dernières ont-elles eu en leur temps ? De quel réseau de diffusion le penseur a-t-il bénéficié ? Dans quelle mesure les réactions contemporaines ont-elles traduit l’originalité de sa pensée sociale ? Voici les questions fondamentales auxquelles ce travail vise à répondre à la lumière de sources multiples et inédites.

  • Titre traduit

    The Frédéric Le Play’s social ideas : network of publication, critical reception and political effects during the Second Empire


  • Résumé

    The first years of the Third republic threw disrepute onto the Imperial Regime and onto the thinkers who were associated to it. From then on and after so many vicissitudes Frédéric Le Play’s work and career are still partially unknown. Nevertheless, this engineer, original thinker and relentless investigator knew an exceptional public and intellectual vivid life under the reign of Napoleon 3rd. Graduated from Polytechnique High School, State Counsellor then Senator, he gained the Emperor’s confidence and saw a good deal of the élite of his time. As a methodical observer and a committed theorist he published The European Workers in 1855 and The Social Reform in France in 1864, two scientific works that aimed at reforms and made a stir at that time. Frédéric Le Play, a pioneer in terms of empirical studies, made up an original social theory that aimed at launching France onto of a path reforms. Gathering all the facets of the social and political life his stands raised his contemporaries’ attention and urged the leaders of the main streams of thought to take a stand. As an advocate of moral standards, of patronage, of devolution, of the traditional family and of the freedom to make a will, the author was first seen as conservative. Though, he was in favor of an economical liberalism and fundamental liberties and as such seems to have intended to have himself registered as a modern thinker. And so controversies as to the relevance and originality of his work have been far and numerous. How did his contemporaries react to his social ideas ? What was their scope at that time ? Which network did the author benefit from as to his publication ? How far did his contemporaries’ reactions underline the originality of his social thought ? These are the fundamental questions that this work aims at answering to with the help of many and original sources.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par Economica à Paris

Frédéric Le Play : une réforme sociale sous le Second Empire


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (794 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 9-71. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2006.MON-20

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2006MON30020
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par Economica à Paris

Informations

  • Sous le titre : Frédéric Le Play : une réforme sociale sous le Second Empire
  • Dans la collection : Collection Économies et sociétés contemporaines
  • Détails : 1 vol.(XII-265 p.)
  • ISBN : 978-2-7178-5749-8
  • Annexes : Bibliogr. p. [253]-257. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.