Thèse soutenue

Étude de dégradation par oxydation avancée électrochimique et photochimique de pesticides organophosphorés : application à la dégradation du parathion méthyle et de l'acéphate en mileu aqueux

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Mababa Diagne
Direction : Mehmet Ali Oturan
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Géomatériaux
Date : Soutenance en 2006
Etablissement(s) : Marne-la-Vallée

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

La dégradation du parathion méthyle et de l’acéphate, deux insecticides organophosphorés, a été étudiée en milieu acide par les procédés électro-Fenton et photo-Fenton. Les produits de leur dégradation (composés aromatiques et aliphatiques) ont été mis en évidence. L’évolution de la composition chimique de solutions traitées (polluant du départ et les intermédiaires réactionnels aromatiques ainsi que les acides carboxyliques formés par la réaction avec les radicaux hydroxyles) a été suivie par chromatographie liquide à haute performance. L’identification et l’évolution des produits intermédiaires au cours d’électrolyse a permis d’élaborer un mécanisme de minéralisation des polluants mère. Les constantes cinétiques apparentes et absolues ont été mesurées. Le taux de minéralisation a été évalué par la mesure de la teneur en carbone organique total (COT) à différents pH pour voir leurs effets sur les performances du procédé électro-Fenton. Concernant le procédé photo-Fenton, l’influence du rapport des concentrations H2O2/Fe3+ a été testée pour voir le meilleur ratio en terme de rendement puisque ces deux réactifs sont les seuls à être ajoutés dans le milieu. Ces techniques de traitement montrent, dans tous les cas, leur capacité à minéraliser des composés organiques en l’occurrence les pesticides. Par ailleurs, la décomposition du H2O2 et du Fe3+ en milieu perchlorique à pH = 3 dans le système électro-Fenton a pu être décrite de manière théorique pour comparaison avec les résultats expérimentaux obtenus. La décomposition du réactif de Fenton (Fe3+, H2O2) pour des intensités de courant de 60 et 100 mA a été modélisée