Thèse soutenue

Modélisation de l'usure superficielle dans les contacts roulants : mise en place des méthodes adaptées au cas non stationnaire des contacts came galet

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Anissa Eddhahak-Ouni
Direction : Luc Chevalier
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Mécanique
Date : Soutenance en 2006
Etablissement(s) : Marne-la-Vallée

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

La simulation de l’usure dans les contacts roulants est considérée l’une des plus grandes préoccupations des concepteurs et des industriels. Afin de pouvoir prolonger la durée de vie de leurs systèmes mécaniques, un outil de prédiction de l’usure doit être développé. Ce travail de recherche a pour but de mettre en place une approche simplifiée pour la description de l’évolution de l’usure dans les pistes des cames des souffleuses des bouteilles plastiques fabriquées par Sidel. La forme cycloïdale de la came commande le roulement du galet et régit ainsi la cinématique du système d’ouverture/fermeture des moules. De ce fait, la vitesse de rotation du galet et l’effort de contact came/galet ne sont pas stationnaires et il est intéressant de pouvoir reproduire ces phénomènes transitoires et décrire le profil usé des solides en contact dans un régime non stationnaire. Dans un premier temps, nous abordons l’étude en présentant une approche simplifiée pour résoudre le problème de contact roulant en régime stationnaire. La pertinence de la méthode est prouvée en la confrontant à l’approche exacte et en la testant sur différents cas critiques…Ensuite, nous étendons cet outil au cas transitoire en prenant en compte l’aspect dynamique des solides en contact. Le modèle transitoire construit est puissant en temps de calcul et ses résultats sont en cohérence avec la réalité. L’exemple industriel du système d’ouverture/fermeture des moules des machines de soufflage est traité en faisant l’hypothèse des pièces rigides et des liaisons parfaites. La loi d’Archard est utilisée en version modifiée pour décrire l’évolution du profil de la came usée en fonction des passages des galets. En fin de cette étude et dans le but de traduire les phénomènes d’une façon plus réaliste, nous avons investigué la prise en compte de la flexibilité des pièces dans la modélisation. Les résultats numériques des équations de la dynamique non linéaire sont comparés aux résultats du modèle rigide afin de conclure sur l’influence de la flexibilité sur la réponse dynamique du système