Thèse soutenue

Les manuscrits à peintures en Picardie, autour d'Amiens et d'Abbeville, à la fin du Moyen Age (1480-1520)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Marie-Laure Legrain
Direction : Christian Heck
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire de l'art
Date : Soutenance en 2006
Etablissement(s) : Lille 3

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

La production de manuscrits enluminés ayant été particulièrement abondante dans les trois premiers quarts du quinzième siècle en Picardie, il était intéressant de poursuivre la recherche jusqu'aux extrémités chronologiques du Moyen Age, entre 1480 et 1520. Très influencés par l'art flamand, les artistes picards développent pourtant leur propre style en interprétant les modèles artistiques des centres voisins. Après avoir mis en lumière les conditions de travail des artistes et des artisans du livre à Amiens et à Abbeville à cette période, afin d'évaluer le dynamisme et l'éventuelle importance de la production artistique de cette contrée, notre analyse stylistique et comparative des enluminures tente de répondre à plusieurs questions : la transmission des traditions iconographiques et stylistiques héritées des maîtres picards des années 1420-1480 se poursuit-elle au-delà des années 1475-1480 ? Existe-t-il une cohérence stylistique dans le milieu artistique de la fin du Moyen Age dans ce milieu géographique ? Ou, au contraire, observe-t-on un éclatement des influences stylistiques, voire un tarissement de la création locale ? Notre étude met en lumière la persistanced'un style local, autour de personnalités ou d'ateliers comme ceux du Maître d'Antoine Clabault ou du Maître du Retable d'Ochancourt, mais également l'émergence d'un style d'enluminures différent, autour du Maître de Heures de Douville