Thèse soutenue

Expansion d'aire et processus d'introductions biologiques en milieu marin : le cas de Cyclope neritea (nassariidae) sur les côtes françaises

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Benoit Simon-Bouhet
Direction : Frédérique Viard
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biologie évolutive et écologie
Date : Soutenance en 2006
Etablissement(s) : La Rochelle

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

L'aire de distribution des espèces évolue en fonction de facteurs biotiques et abiotiques, y compris sur de courtes échelles de temps. Récemment, deux facteurs ont vu leur rôle s'accroître : (i) la température (en relation avec le changement climatique global) et (ii) les activités humaines responsables notamment d'altérations des habitats, de pollutions et d'introductions biologiques. Au cours de cette thèse, nous nous sommes intéressés à l'évolution récente de l'aire de distribution du gastéropode nassariidae Cyclope neritea, apparu il y a trente ans sur les côtes françaises de l'Atlantique et de la Manche, dans le prolongement direct de son aire de distribution naturelle. Autour de la péninsule ibérique, une étude de terrain a confirmé l'instabilité des populations de cette espèce dans cette région. En outre, la discontinuité d'habitat, et les propriétés biologiques de l'espèce semblent indiquer que l'expansion récente de l'aire de distribution de C. Neritea serait le fait d'introductions biologiques. L'analyse du polymorphisme d'un locus mitochondrial (fragment de 533 paires de bases du gène codant pour la Cytochrome Oxydase I) et de quatre locus microsatellites nous a révélé une forte structure phylogéographique, attendue chez une espèce à développement direct. Cette structure nous a permis de démontrer que l'apparition de populations en bordure de l'aire naturelle de l'espèce met principalement en jeu des processus d'introductions récurrents trouvant leur source dans plusieurs régions génétiquement divergentes de l'aire naturelle. Cependant, l'hypothèse d'une présence de populations peu denses et cryptiques issues d'une dispersion naturelle Sud-Nord ne peut pas être totalement exclue. L'évolution récente de l'aire de distribution de C. Neritea témoigne ainsi de la synergie entre processus naturels et anthropiques sur des échelles de temps historiques et contemporaines.