Thèse soutenue

Modulation de la transition respiro-fermentaire chez Saccharomyces cerevisiae par l'oléate : analyse cinétique et métabolique en culture continue sur substrats mixtes

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Jean-Roch Mouret
Direction : Stéphane GuillouetGérard Goma
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Microbiologie et biocatalyse industrielles
Date : Soutenance en 2006
Etablissement(s) : Toulouse, INSA

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

L'objectif de ce travail est d'étudier la transition respiro-fermentaire chez Saccharomyces cerevisiae et de déterminer l'étape ou les étapes contrôlant ce processus, à partir d'une approche originale de génie microbiologique basée sur l'utilisation de chémostat sur substrats mixtes. Dans un premier temps, l'analyse bibliographique a orienté notre travail vers l'étude du rôle du transport du carbone du cytosol vers la mitochondrie. Pour déterminer si ce transport exerce un contrôle sur la bascule métabolique, nous avons mis en place une stratégie consistant à introduire en chémostat sous limitation glucose en mode oxydatif une perturbation métabolique ciblée ( présence de co-substrat, modification génétique) et à analyser les conséquences de cette perturbation sur la bascule métabolique étudiée. L'oléate a été un des co-substrats testés dans ce travail car il est connu pour stimuler les enzymes impliquées dans le transport du carbone à travers la membrane mitochondriale. La transition respiro-fermentaire a donc été quantifiée en chémostat glucose seul et en chémostat glucose/oléate. En présence d'oléate, il a été observé un retard dans l'apparition de la bascule métabolique et une redirection du flux carboné de la voie fermentaire vers la voie oxydative. Ce résultat marquant met en évidence une diminution de la transition respiro-fermentaire en présence d'oléate et constitue un des rares succès reporté dans la littérature de réduction de l'effet Crabtree. L'action de l'oléate a été approfondie et discutée au cours de ce travail.